Aller au contenu principal
Mardi 29 septembre
Saint Gabriel
Saint Archange

Accompagner et se laisser déplacer.

TÉMOIGNAGE de JEAN PAUL

  • Accepter d’accompagner un adulte vers le baptême je me disais que c’était avant tout accepter de témoigner et de partager ma Foi.

    Or, en accompagnant Sandra, j’ai été surpris.

    Surpris car avant tout j’ai reçu son propre témoignage de Foi : sa demande de baptême était une réponse à un appel, c’était déjà un acte de Foi. L’accompagnement au baptême c'est donc deux réponses à deux appels de Dieu. Deux appels personnels, deux appels différents mais qui nous conduisent dans une même direction.

  • - Répondre à l’appel qui m’était fait par Antoine m’a donc apporté un cadeau : le témoignage de Foi de Sandra. Et ce témoignage c’est comme une charrue qui serait enfoncée dans le sol de ma propre Foi. Il y laboure un sillon pour la réensemencer.

  • - Ce témoignage est exigeant : comment répondre à l’attente, à la soif de découvrir? comment être à la hauteur? Cela m’a obligé à me demander « où en suis-je de ma propre Foi ? » La catéchèse que j’ai reçue enfant, comment et avec quels mots en témoigner auprès d’un adulte?

  • - A partir de ce moment là, j’ai compris que la démarche que l’on fait ensemble n’est pas une démarche à sens unique : il n’y a pas l’accompagnant qui sait et le catéchumène qui reçoit. C’est un échange dans lequel chacun nourrit l’autre et se nourrit de l’autre. Les questions de Sandra m’obligent à me les poser également, à m’éloigner de réponses toutes faites, à remonter à la source de la Foi chrétienne.

  • - Aujourd’hui, Dieu m’invite à faire moi aussi le chemin du baptême, à renaître à la Foi et à raviver son amour en ma vie. L’appel reçu par Sandra m’interpelle : et moi, suis-je capable d’entendre l’appel de Dieu ? Comment est-ce que j’y réponds ?

TÉMOIGNAGE d'Odilhibou

Dans la préface du livret des accompagnateurs de « Matin d'Evangile » on peut lire « il y a le temps des commencements qui est le temps des fleurissements. Viendra plus tard le temps des mûrissements et des fruits. » Le temps du catéchuménat est un temps de grâce aussi bien pour les catéchumènes que pour les accompagnateurs.
Jean-Claude Boulanger, évêque

  • Oui c'est vrai, personnellement j'aime beaucoup la montagne et la randonnée et l'idée du chemin.
  • Accompagner pour moi c'est cheminer ensemble, faire un bout de chemin ensemble (pas de maître, pas d'élève) nous sommes, catéchumènes, accompagnateurs, compagnons de route pour partager, se découvrir, se connaître dans un climat d'écoute.
  • Écouter l'autre qui se dit ça me semble vraiment très important et quel bonheur de connaître d'autres personnes différentes de soi avec d'autres façons d'être, une autre histoire, un autre âge, d'autres coutumes , un autre pays, comment ça se passe, ce qu'on mange, etc... etc... mais voilà que la confiance s'installe et permet à chacun de se confier (c'est le mot) sans se sentir jugé et toujours aimé. Marcher au même rythme, s'ajuster, faire des pauses.
  • Ensemble alors découvrir la Parole de Dieu, comment Dieu vient nous faire la causette, comment il parle à nos coeurs et chemin faisant découvrir ensemble que Dieu vient s'inviter chez nous, en nous .
  • Ces rencontres, ces échanges profonds, vrais m'ont appris surtout à approfondir la Parole (avant oui oui j'connais ! Mais ça restait lettre un peu muette) et m'ont révélé que cette Parole est la source, elle fait grandir pour aller plus loin, plus haut, elle est libératrice (passer de l'ombre à la lumière) ;
  • Ces rencontres m'ont appris que je n'ai pas la science infuse, que je n'ai pas réponse à tout aussi quel bonheur d'être en équipe... (comme dans une rando) différents et tellement complémentaires et de pouvoir en divers lieux s'abreuver à cette source. On fait un bout de chemin ensemble, après c'est après, il n'y a pas d'obligation de résultats...
  • Toutes ces rencontres, ces cheminements divers et variés ont donné un très sérieux « coup de neuf à ma foi » (c'est pas décapfour ...mais quand même...) une foi que je voudrais pleine de joie et d'enthousiasme.
  • Faire équipe ensemble c'est vraiment chouette et ça c'est le hibou qui vous le dit.
Publié le 27/05/2013 par Annie Viry.