Aller au contenu principal
Lundi 29 novembre
Saint Sernin
ou Saturnin, martyr et évêque de Toulouse (IIIe siècle)

Baptême d'adulte : témoignage de Céline



Céline-Sarah a été baptisée à la Veillée Pascale le samedi Saint 3 avril 2010. Témoignage de son parcours.

Ma demande de baptême fut une demande bien réfléchie. En effet, c’est quelque chose que je souhaitais depuis ma plus tendre enfance : comme une évidence. J’ai été d’ailleurs scolarisée dans une école privée en primaire, où était enseigné le catéchisme.
J’ai toujours cru en Dieu. D’ailleurs, il a toujours été présent pour me guider et exaucer mes prières dans les moments où j’étais dans l’incapacité à résoudre seule mes problèmes.

Le déclic de me faire enfin baptiser fut le baptême de nos enfants. Et c’est à la suite du baptême de notre petit dernier que ma décision de franchir ce cap fut prise. J’ai fait part de mon désir au Père François qui m’a d’abord laissé un temps de réflexion afin que je sois bien sûre de mon choix.
J’ai légèrement hésité à cause de mes horaires de travail pensant que cela pouvait être un frein au bon déroulement de nos rencontres mensuelles. Je lui ai donc confié mes craintes et celui-ci m’a très vite rassurée. L’heure tardive à laquelle j’étais disponible pour les réunions n’était pas un obstacle. Je tiens vraiment à préciser que l’Église s’accommode en fonction de nous.

Mon cheminement

Ainsi débuta en mai 2008 mon chemin vers le baptême : le catéchuménat. Nous formions un petit groupe de huit personnes composé de membres de la paroisse et de proches de la famille. Lors de nos rencontres, nous échangions nos points de vue et questions avec comme support des fiches portant sur différents thèmes, spécialement conçues pour les catéchumènes. Ces moments étaient très conviviaux et enrichissants.

Ma préparation était ponctuée de différentes étapes pendant ces deux années comme mon entrée à l’église en mars 2009 où j’ai été accueillie par les paroissiens durant la messe. Ce fut un moment particulièrement émouvant pour moi. Puis, il y eut ma profession de foi et la remise du « crédo » à la maison diocésaine d’Épinal, puis la remise du « notre Père » pendant la Veillée de Noël.
Mon appel décisif eut lieu à Mirecourt par le père évêque en février 2010 et enfin les trois scrutins qui ont précédé mon baptême à la Veillée Pascale de cette année 2010.

En plus de nos rencontres à notre domicile, nous étions conviés à nous réunir entre catéchumènes et membres du catéchuménat environ une fois par trimestre où certaines étapes étaient célébrées pour certains. Nous faisions connaissance et prenions un temps de réflexion en petits groupes sur un thème donné. Cela permettait de nous retrouver entre « futurs baptisés » et de partager nos émotions et notre histoire.

Mon baptême

Malgré mon trac, mon baptême s’est déroulé à merveille et ce fut un moment inoubliable. Je suis très heureuse de l’avoir vécu. C’est une très belle expérience pour moi qui me laisse des souvenirs poignants pleins la tête…
Au premier abord, deux ans paraissent longs mais cela va très vite et les rencontres sont très agréables à vivre. L’enjeu en vaut vraiment la chandelle.
Avant ma démarche, dans une église, je me sentais un peu mal à l’aise, comme si je n’étais pas à ma place, mais j’y étais tout de même attirée… je désirais aller plus loin... Depuis un bon moment maintenant, je m’y sens comme dans un cocon bien douillet et en sécurité. J’y suis bien intégrée et j’ai l’impression que mon baptême a changé ma vie. C’est pour moi comme une deuxième naissance. Je n’ai plus la même façon de penser et je me sens bien plus proche de Dieu. J’ai également pu avoir toutes les réponses aux questions que je me posais.

Mon baptême est sans doute une des meilleures choses que j’ai pu faire dans ma vie et je continue aujourd’hui sur le chemin de la confirmation…

Céline
Bulletin contact n° 251 - Paroisse Saint Maurice du Rabodeau

Étiquettes
Publié le 07/10/2010 par Alice.