Aller au contenu principal
Mercredi 23 juin
Sainte Etheldrede
Abbesse, fondatrice d'Ely (✝ 679)

Baptême, mariage à Neufchâteau... mode d'emploi

Un baptême, un mariage ne sont pas seulement une formalité ou une cérémonie. Il s'agit de sacrements qui engagent les personnes. C'est pourquoi il convient d'éviter toute précipitation pour s'y préparer dans le calme et la sérénité.

Vous envisagez une célébration de baptême pour votre enfant ?

Logo

Il s'agit d'un engagement que vous prenez : vous souhaitez que votre enfant découvre une vie chrétienne.

C'est pourquoi, dès que vous êtes décidés, venez au presbytère (3 rue des Halles) pour faire la demande de baptême.

A cette occasion, il vous sera remis un livret vous permettant de personnaliser votre demande ainsi que vos interventions au cours de la célébration.
Vous conviendrez de la date d'une réunion de préparation (il y en a une chaque premier vendredi du mois à 20h30 au presbytère).
Les baptêmes peuvent être célébrés chaque 2ème et 3ème dimanches du mois (éventuellement au cours de la messe du samedi soir, notamment pour les familles souhaitant que le baptême ait lieu dans leur village).


Vous envisagez de vous marier à l'église ?

Logo

Les célébrations de mariages étant souvent concentrées sur une courte période de mai à septembre, n'attendez pas d'avoir tout prévu pour prendre contact avec la paroisse.

Dès que vous êtes décidés, adressez-vous à la paroisse pour réserver une date et un horaire.
Cela peut même se faire par téléphone (XX.XX.XX.XX.XX).
Il vous sera demandé de confirmer cette réservation par écrit. En effet, en 2011, quatre réservations n'ont eu aucune suite et cela sans explication des intéressés qui ne pouvaient être joints ni par courrier, ni par téléphone !
Vous serez ensuite invités à participer à deux soirées de rencontre de fiancés pour réfléchir à l'engagement du mariage.
Puis vous aurez à rencontrer le prêtre ou le diacre qui célèbre pour préparer avec lui la célébration et le dossier.

Jean-Marie Lallemand

Étiquettes
Publié le 19/02/2012 par Patricia Braun.