Aller au contenu principal
Lundi 29 novembre
Saint Sernin
ou Saturnin, martyr et évêque de Toulouse (IIIe siècle)

Christian Vacelet, compas et boussole en mains

Il aura fallu peu de temps à Christian Vacelet, nouveau directeur diocésain de l’enseignement catholique dans les Vosges pour poser son bagage professionnel à Épinal. Et de se mettre immédiatement en route selon le chemin commandé par sa feuille de mission, confiée par l’évêque Jean-Paul Mathieu
Cet article a été publié dans le magazine « Église dans les Vosges ». En vous abonnant , vous êtes informé-e et vous soutenez l’information et le dialogue dans le diocèse.

Logo
Né à Metz en 1963, M. Vacelet a réalisé ses études en Moselle. C’est au hasard d’une petite annonce dans un journal qu’il a commencé comme professeur de mathématiques à La Salle. Ce début de carrière dans le privé qu’il envisageait pour un an devait finalement durer une décennie complète !
En parallèle, le suivi d’une formation de chef d’établissement permettait à Christian Vacelet de devenir dirigeant d’une école privée, produit d’une fusion entre Forbach et Merlebach.
À la tête de cette institution pendant 11 ans, le parcours de cet homme au profil de battant le menait ensuite pour 3 ans à Saint-Antoine à Phalsbourg, aux limites de l’Alsace et de la Lorraine et cela dans une école dont l’effectif était composé d’environ 40 % d’élèves alsaciens, et cela jusqu’en juin dernier.

Dans les Vosges, le poste devenu vacant après le départ à la retraite de Jean- Marie Faux, puis un intérim assuré par Anne-Marie Deroche déclenchait un recrutement.
Fort de son expérience, notamment de gestionnaire et de délégué d’établissements, Christian Vacelet décidait de postuler, prêt à tenir le cap défini dans un souci de solidarité et de dignité éducative. Au gouvernail depuis le premier septembre, le directeur est présenté comme le garant de l’unité de l’enseignement catholique selon les orientations déterminées par Jean-Paul Mathieu. “Fabriquer de l’humain, aider les enfants et les jeunes à devenir les hommes de demain, apprendre à vivre une diversité sociale et culturelle sans repli communautaire, sont des orientations fondamentales d’un enseignement catholique ouvert sur la société française actuelle” indique l’évêque.
Après de nombreux départs vers la retraite, sur un total de quatre-vingtdix, une douzaine de nouveaux directeurs diocésains ont été embauchés sur toute la France. De la promotion Saint- Dominique, M. Vacelet rejoint toutes les 6 semaines l’école des cadres missionnés à Paris. Il s’implique dans toujours plus de formation.

Un juste retour aux équipes Pédagogiques

Dans le département, une quinzaine d’établissements accueillent approximativement 7 000 garçons et filles. Christian Vacelet ne cache pas des difficultés certaines “Avec seize mille postes sur l’ensemble du Ministère, dont 107 à rendre en Lorraine, la rentrée a été difficile à préparer...”. Le dirigeant tempère tout de même en positif. L’optimismereste de rigueur. “Avec moins d’enseignants, il est difficile de nous réjouir, mais nous n’avons pas perdu d’élèves lorrains, ni vosgiens... Les chiffres des effectifs devraient bientôt s’ affiner. Au niveau national, on enregistre même une augmentation du nombre des élèves !” Modeste, M. Vacelet assure avoir encore beaucoup de choses à apprendre au travers de ce métier dont il découvre toute la richesse. “Que l’on ne me prenne surtout pas pour le chef des chefs, je ne suis que le premier serviteur de l’enseignement catholique dans les Vosges. Je dois veiller à ce que tous les autres puissent faire leur job !”
Sur le terrain pour y faire connaissance des acteurs de l’enseignement, des dossiers, des locaux... le directeur diocésain se félicite de constater la confiance des familles et des enfants. “C’est un signe que le boulot accompli est reconnu, il valide tous les efforts déployés, mais c’est surtout un juste retour aux équipes pédagogiques...” M. Vacelet n’ignore pas les difficultés. Chaque établissement garde son identité propre, mais le cas échéant, il s’appliquera, manches retroussées, à rechercher en commun des solutions.

Marié depuis 20 ans à Marie-Christine, professeur d’enseignement religieux en Moselle, père d’Éric, un grand garçon de 13 ans, Christian Vacelet apprécie les technologies actuelles. Licencié en informatique, il est un homme affable, proche des gens et de la nature. Les belles montagnes des Vosges lui offriront très certainement la possibilité de s’adonner à son goût pour le ski. La prise de fonction a démarré sous de bons auspices. “J’ai été super bien accueilli, Mgr l’évêque, les services diocésains, les collègues m’ont reçu avec simplicité et générosité... J’ai trouvé une ambiance sympa... Je suis heureux, nous allons travailler tous ensemble !”

Josée Tomasi-Houillon

Étiquettes
Publié le 08/11/2011 par Alice.