Aller au contenu principal
Mercredi 30 septembre
Saint Jérôme
Père et Docteur de l'Église (✝ 420)

Allez-vous en sur les places soyez mes témoins... retour sur la Nuit des églises à Plombières

Logo
"Allez-vous en sur les places soyez mes témoins chaque jour", tel était le premier chant de cette 3e édition de "La nuit des églises" organisée à Plombières.

Placée sous la thématique de la mission avec les témoignages du Père Bernard Jacquel et l'hommage au Père Duval "missionnaire par la chanson", le programme proposait de 21h à minuit un éventail de moments variés, alliant musique, culture, chant, souvenirs, et se terminant de façon plus solennelle autour de l'office des Complies.
Retour sur cet événement qui fut comme les années précédentes fortement apprécié et pour lequel le Chœur Saint Amé, la Société d'Art et d'Histoire, la ville de Plombières-les-Bains s'étaient joint à la Paroisse Notre-Dame des Sources.



Témoignages d'un prêtre missionnaire

Pièce d'orgue, historique de l'église, présentation des MEP (Missions Étrangères de Paris), débutaient cette "Nuit des églises". Puis le Chœur Saint Amé dirigé par Emmanuel Villeminey, qui orchestrait par ailleurs le déroulement de toute cette soirée, entonna le chant "Allez-vous en sur les places", dont le refrain était repris par l'assemblée au sein de laquelle se trouvaient Mgr. Jean-Paul Mathieu, au côté de M. l'abbé Paul Thomas, modérateur de notre paroisse.

Le Père Bernard Jacquel apporta ensuite son premier témoignage.
Prêtre des missions étrangères de Paris, ayant officié au Japon, il avait amené dans ses bagages de grandes photographies, mais aussi des DVD et des revues.
Il parla des premiers prêtres missionnaires,

Logo
par le souvenir de trois jeunes abbés partis en Corée entre 1860 et 1870. Tout un périple pour arriver jusqu'à Séoul, ce voyage ayant duré presqu'un an. Une fin tragique les attendait puisqu' on leur coupera la tête. L'un d'eux était venu à Plombières, au cours de l'été 1860. Sans doute avait-il vu la construction de cette église où nous étions rassemblés.

Dans son 2e témoignage, le prêtre poursuivit l'évolution des missions étrangères, notamment dans les pays d'Asie, où les prêtres exerçaient, au début, de façon clandestine. La projection d'un DVD sur un jeune prêtre parti au Cambodge, puis un autre, cette fois, sur le Père Bernard Jacquel au Japon, montrera à tous ce choix poignant que font ces hommes d'église de partir loin de chez eux, dans un pays lointain dont ils ne connaissent pas encore la langue, mais dont ils désirent rencontrer les peuples, partager avec eux, et annoncer la Bonne Nouvelle de l'Évangile.

Montrant l'architecture des églises du Japon si différentes des nôtres, la facette artistique du prêtre fut également évoquée. Il a en effet par ses dessins participé à la réalisation de vitraux et d'éléments du mobilier de différentes églises et chapelles.



Hommage au Père Duval

Autre façon de porter l'Évangile à travers le monde : la chanson.
Hommage était rendu alors au Père Duval. En cette année qui

Logo
commémore le trentième anniversaire de sa mort, diaporama retraçant sa vie, chansons, mais aussi extraits de ses concerts qui permettaient à tous d'entendre sa voix annoncer les titres des chants interprétés permit aux anciens de raviver bien des souvenirs.
Pour les plus jeunes générations, c'était un bon moyen de faire connaissance avec ce prêtre et d'entonner avec tous les refrains entrainants de ses compositions.

Né le 30 juin 1918 au Val d'Ajol, il dit sa première messe le 31 juillet 1949 en cette église. Il est décédé le 30 avril 1984, à Metz.
Troubadour, poète et chantre de la foi, le Père Duval a enregistré son premier disque en 1956 et en a vendu plus d'un million !

Souvent nommé "le Brassens en soutane", il a conquis un public international avec ses nombreuses tournées, qui, comme les prêtres missionnaires, lui faisaient parcourir le monde.

Pour tous ces souvenirs, pour avoir le plaisir de chanter le Père Duval, certains n'avaient pas hésité à faire 200 km pour assister à ce rendez-vous.



Les boiseries de l'église

Pour le côté découverte du patrimoine de l'église, cette année ce sont les boiseries qui furent finement détaillées.
Le diaporama faisait défiler

Logo
de superbes photographies dévoilant tous les détails des sculptures composant les stalles (1877), les confessionnaux (1900-1905), la tribune du Grand Orgue (1883), l'abat-voix surmontant la chaire (1878).
Provenant des ateliers Klem de Nancy, l'ensemble rappelle les motifs du Maître-Autel et de la chaire, donnant à l'intérieur de l'église, une harmonie architecturale remarquable du mobilier, qui fait écho à l'architecture extérieure avec notamment les clochetons et pilastres.
Le bois, la pierre, cette présentation faisait honneur à ces artisans qui ont travaillé pour que cette église ait comme on le dit si souvent ce "petit air de cathédrale".

Gloria de Vivaldi

22h30, le concert

Logo
donné par le Chœur Saint-Amé, les solistes Lorène Perrotin et Bernadette Lairini, Emmanuel Villeminey organiste, débutait. Il s'agissait du Gloria" de Vivaldi. Les rangs de l'assistance alors se sont gonflés, les mélomanes ne voulant pas manquer ce moment. Les applaudissements s'enchaînèrent, les solos de la jeune Lorène nous laissaient sans voix tant ils étaient justes et puissants.
"Ha, Vivaldi, c'était superbe !" a-t-on pu entendre à plusieurs reprises dans le public.

Office des Complies

L'office des complies clôturait cette soirée. Autour du Père Bernard Jacquel, les fidèles se regroupèrent.
Un moment solennel d'un quart d'heure, qui fut tout simplement beau et qui se termina par un regard vers Marie avec le Salve Regina puis deux couplets de l'Ave Maria de Plombières.

Logo

À présent, rendez-vous à tous pour "La nuit des églises" 2015, dont le déroulement se profile déjà dans la tête des organisateurs membres de la paroisse, et qui nous réservera encore de belles surprises et découvertes.

Publié le 08/07/2014 par plombieres.