Aller au contenu principal
Samedi 6 juin
Saint Claude
Evêque du Jura (✝ 699)

Concert Laurent Grzybowski à Epinal, le 15 octobre

Logo
Laurent Grzybowski sera en concert

Samedi 15 octobre 2011 à 20h30 Église Saint-Paul à Épinal

Entrée libre
Une rencontre proposée par le Mouvement Eucharistique des Jeunes.
Laurent Grzybowski animera à Épinal , le samedi 15 octobre, une formation destinée aux chanteurs et musiciens de rassemblements de jeunes. Pour en savoir +

Persuadé qu’une chanson peut changer le monde, Laurent Grzybowski sillonne depuis vingt ans les routes de France et d’Europe pour chanter la paix et la fraternité : 40 000 km par an, soit le tour de la terre chaque année ! Marié, père de quatre enfants, cet auteur-compositeur interprète ses propres chansons en concert et anime de grands rassemblements.

La musique, un engagement

Même s'il attache beaucoup d'importance au « plaisir de la rencontre » et au fait de chanter ensemble, gratuitement, « comme on partage un bon repas », ce quadragénaire ne peut dissocier cette activité de son désir de transformer le monde. Plus qu'une passion, la chanson est pour lui un moyen de résistance, un engagement « politique », au sens le plus large du terme. En 1996, lors d'un voyage pour la paix en Israël et en Palestine, l'arabe Yasser Arafat et le juif Shimon Pérès ont entonné avec lui le même refrain : Salam ! Shalom ! Son engagement, lié à son métier de journaliste, l'a aussi conduit dans des lieux hautement symboliques, souvent inattendus. De l'université arabe de Béthléem à la basilique Saint-Pierre de Rome ; de la cathédrale Notre-Dame d'Alger à l'église des Invalides à Paris ; des rues de Wroclaw en Pologne, en pleine guerre froide, aux rives du Gange à Bénarès, en Inde ; des bidonvilles de Sao Paulo à la cathédrale de Douala, au Cameroun ; de la chapelle du camp d'Auschwitz à la basilique Saint-François à Assise, Laurent Grzybowski n'a jamais renoncé à chanter sa foi en l'homme et en Dieu. Militant du dialogue interreligieux, il est sans doute l'un des rares à avoir été invité à interpréter ses propres chansons dans des mosquées ou dans des synagogues. Reçu en visite privée au Vatican, avec l'équipe nationale du MEJ, il a même contribué à faire chanter Jean-Paul II.

800 concerts, 700 000 albums : "pas de quoi se prendre la tête"

Proche des jeunes, dont il connaît bien les rêves, les blessures et les espoirs, Laurent est un de ces témoins qui ne cherche pas à « convertir » ceux et celles qu'il rencontre, mais à « éveiller » quelque chose en eux. Et ça marche ! Alors qu'il a déjà donné plus de 800 concerts, en vingt ans, et vendu près de 70 000 albums, son calendrier est toujours plein un an à l'avance. Pas de quoi lui prendre la tête : cet empêcheur de chanter en rond cherche toujours à garder un langage simple et des moyens adaptés pour répondre aux appels qu'il reçoit. Même si vous n’arrivez pas à prononcer son nom (dites Jibofski !), vous aurez envie de reprendre avec lui ses chansons, qui ont le don de réveiller, en chacun, des énergies insoupçonnées. « Des milliards de chemins », « Des signes de fraternité », « Ouvrez tous ces verrous fermés », « Vivre debout ! » font partie de ses nombreux tubes. Une guitare qu’il aime faire vibrer, une voix chaude et sincère, une personnalité directe et rayonnante, Laurent finit toujours par allumer le feu. Qui l’écoute ne peut que se laisser ravir. « Ravir » veut-il aussi signifier « voler » ? Ne craignez rien ! Avec lui, un seul danger : que chacun se voit voler d’un peu de son indifférence.

Publié le 02/09/2011 par Christophe CHEVARDÉ.