Aller au contenu principal
Jeudi 21 octobre
Sainte Céline
mère de saint Remi de Reims (Ve siècle)

Retour sur l'appellation de notre paroisse

Notre-Dame des Gouttes, pourquoi cette appellation ?

Au cours du Conseil pastoral paroissial du 28 septembre 1999, nous avions proposé à notre évêque ce titre et il a été accepté :

Ce CHOIX n'a pas été simple parce qu'il ne s'agissait pas de privilégier Cornimont par rapport à Ventron... On a pensé "Notre-Dame de la Paix" - "Frère Joseph".

Quelqu'un a fait remarquer que bien des lieux ou ruisseaux d'eau claire, pleins de vie, dévalaient nos montagnes, "Les Gouttes". Nous en avons énuméré quelques-uns, d'où le nom de Notre-Dame des Gouttes.

En faisant une recherche plus approfondie, nous avons trouvé :

1 à Ventron : "FORGOUTTE", premier lieu de résidence de Frère Joseph

"Peute-Goutte", quartier au-dessus du cimetière "Les Gouttes-Dessus" et "Les Gouttes Dessous" "La Goutte du Cuisinier" (ou des Buttes), le long du Chemin de Croix "La Goutte au bout du Gros Pré"

2 à Travexin : "Les Gouttes de l'Air" "Bonne Goutte", quartier vers le Ménil

3 à Cornimont : "Calmongoutte" - "Les Gouttes" - "La Goutte du Droit"

"La Goutte du Ferreu" - "Saussenigoutte" "Parfongoutte" - "La Goutte de Parfongoutte" "La Goutte du Saut"

"La Goutte de la Scie" - "La Goutte du Couchetat" "Wassongoutte" - "La Goutte de Longfroigneux" "La Goutte du Grand Clos" "La Goutte du Blanc Murger" "La Goutte de la Grande Basse" "La Goutte de Pourri Faing"

Cette Paroisse Nouvelle (Unité pastorale) a déjà existé... On trouve dans le bulletin paroissial XII de 1910 ceci :

"Les communautés de Cornimont et de Ventron étaient si étroitement solidaires que le service (religieux) établi à Cornimont au XVIe siècle y amena pendant un siècle et demi (150 ans) par le "CHEMIN DE LA MESSE" (encore nommé ainsi), nos voisins du Rupt du Moulin."

Finalement, on n'innove pas tant que cela.

(Jean RUTH dans le bulletin paroissial lors de la création de la paroisse en l'an 2000)

Publié le 22/09/2014 par Christian Aubert.