Aller au contenu principal
Jeudi 29 septembre
Saint Gabriel
Saint Archange

LA RETRAITE, un bonheur possible

Depuis 3 ans, nous avons abordé les thèmes: "Appelés à la gratuité", "La rencontre de l'autre", "Vivre et agir dans la cité" et aujourd'hui: "La retraite, un bonheur possible". Et vous avez pu constater que dans notre vie, ce qui nous meut, c'est l'amour parce que notre soif d'amour est inextinguible et que, sans doute, la faim du bonheur est inscrite dans nos gènes. (Jardin d'Eden)

La retraite, évidemment c'est vieillir!...
'Vieillir' ne nous appartient pas, nous n'y pouvons rien, mais 'bien vieillir' est entre nos mains, c'est notre affaire, même si cela n'est pas facile. Vieillir implique une croissance, alors que devenir vieux c'est déserter son idéal, ce qui ride l'âme. Samuel Ullmann, poète américain, disait: "Vous êtes aussi jeunes que votre foi, aussi vieux que votre abattement".
Vieillir, c'est mordre encore dans la vie, être au courant de l'actualité, s'ouvrir à d'autres horizons, s'intéresser aux autres... Le malaise de notre civilisation, c'est de s'attacher au passé, d'avoir peur de demain et d'être incapable de vivre ce cadeau merveilleux: le présent, l'aujourd'hui, en profiter pleinement.
Savoir rebondir, garder de l'humour, rire, être joyeux. Nous avons une fâcheuse tendance, amplifiée par les médias, à ne regarder que ce qui est mal...Chaque jour est neuf. Nous devons apprendre à donner du sens à notre existence.
L'Evangile peut-il nous aider à bien vieillir? Oui. Accueillir l'Evangile dans sa vie, c'est une cure de rajeunissement, c'est se renouveler sans cesse, regarder en avant, C'est croire que nous pouvons semer des petites graines d'Evangile sans forcément chercher à les récolter. Osons partager notre expérience de la vie. Osons dire ce qui compte pour nous et où nous trouvons le bonheur. (G. Roux)

Le bonheur ! synonyme de joie! mais pas tout à fait synonyme de plaisir!
Deux notions à distinguer:
Le plaisir est une forme de satisfaction passagère (avoir une nouvelle voiture, regarder un film, un match, faire un bon repas...
Tandis que le bonheur ou la joie est durable et stable, ils apportent un bien-être complet du corps et de l'esprit, un état de plénitude.
"L'amour ne peut-être que joie et bonheur, sinon ce n'est pas de l'amour" (Jean Gastoldi - écrivain)
L'amour entre deux êtres est bonheur, l'Amour reçu du Seigneur est bonheur, l'aimer est bonheur. L'émerveillement est bonheur: qui n'est pas en admiration devant le tableau que Dame nature offre gratuitement à notre regard à chaque saison?
La vie nous offre une multitude d'occasions de nous émerveiller et de dire merci au Créateur, à condition de conserver notre regard d'enfant.

Sainte Thérèse de Lisieux disait: "La joie intérieure réside au plus profond de l'âme; on peut aussi bien la posséder dans une obscure prison que dans un palais" Elle parlait d'une joie dont la source est cachée, une joie qui ne dépend pas des événements, mais qui jaillit de la certitude émerveillée d'être aimé de Dieu.
Alors pour nous croyants, s'émerveiller, c'est témoigner de notre bonheur d'espérer. Espérance de la vie qui triomphe de la mort. Espérance en la capacité de chaque homme d'évoluer du mal vers le bien. Espérance d'un Amour divin toujours redonné. Notre émerveillement et joie de croyants, c'est aussi un regard de reconnaissance pour ce Dieu d'Amour qui nous faits à sa ressemblance.

Oui, avec l'aide de son Esprit Saint, sachons aimer notre Seigneur, sachons vivre de son Amour et sachons le redonner pour notre vrai bonheur et le bonheur des autres. "Le bonheur supprime la vieillesse" disait Frans Kafka.

Yvette Vianne

Publié le 28/10/2014 par Daniel Godard.