Aller au contenu principal
Lundi 29 novembre
Saint Sernin
ou Saturnin, martyr et évêque de Toulouse (IIIe siècle)

Les nouvelles de fin janvier

... merci de me porter dans votre prière c'est la communion dans l'Esprit qui est notre force. A vous aussi, qui devez être dans la neige alors que nous rôtissons, je souhaite une année de paix, de joie et de partage. Nous ne sommes qu'une petite vingtaine au bord du Mékong à la frontière du Laos. Très bonne année dans la joie d'être avec Lui.
Michel Lynde - Thaïlande


Moi aussi je suis contente de vous dire que je m'unis très fort à vous tous qui « faîtes » le diocèse de Saint-Dié. Les années se font sentir, mais j'ai la joie de pouvoir rester encore au milieu de ce peuple qui nous a accueillies. La vie est simple c'est un avantage. J'aime recevoir les nouvelles. Travaillons ensemble à la venue du Règne!
Sœur Geneviève Boyé - Brésil


Quel bonheur de recevoir régulièrement la Vie diocésaine et je me réjouis de la vitalité du diocèse. Je confie à votre prière ma communauté, sœurs seulement cette année : deux Égyptiennes, une Indienne catéchète dans une paroisse internationale, une Pakistanaise infirmière en année sabbatique au terme de vingt années de service dans un dispensaire au sud du pays, et moi-même toujours engagée au lycée français.
Sur 90 millions d'habitants, les catholiques sont une petite minorité. Que l'Emmanuel hâte l'heure d'une vraie harmonie entre tous les croyants de la terre. C'est ce que nous tentons de faire, là où nous sommes ... et c'est aussi ce que je confie à votre prière.
Bien fraternellement je vous embrasse.
Marie-Thérèse Baudoin - Égypte


Merci de votre beau travail au service de la coopération missionnaire. Union dans la prière.
Bernard Jacquel - Japon


Le Père André Durand, après une attaque, est rentré en France pour se soigner. Il vient de recevoir une obédience pour Lyon. Voici ce qu'il nous confie entre autre :
« Pour moi ce fut une épreuve, car j'avais déjà décidé de rester au Cameroun et d'y mourir. Après avoir vécu 50 ans en Afrique dont 38 en brousse, vivre en France c'est une vie dans le luxe et j'ai du mal à admettre que les restes de table aillent à la poubelle alors qu'on ne cesse de répéter qu’une foule meurt de faim. Plus que jamais je vous reste uni dans la prière puisque c'est ma seule occupation. Bonne et sainte année. »
Durant André


« C'est que moi aussi j'ai dû renoncer à repartir en Afrique après avoir fait un infarctus le 18 juillet dernier. De plus à 82 ans je me sens limité dans mes capacités. Enfin le nombre des jeunes Jésuites de notre Province est en croissance, si bien que notre présence est moins nécessaire que naguère ...
Dans votre lettre, vous évoquez le synode des Églises d'Afrique. Ce que j'ai lu dans la presse m'a paru tout à fait pertinent et courageux. Étant donné l'audience de l'Église catholique en Afrique, on peut espérer que ces réflexions et ces prières porteront des fruits sérieux, non seulement dans l'Église, mais aussi dans la société civile ...
Que le Seigneur vous bénisse et nous tienne unis dans la joie de la servir.
Père Jean-Marie Lapierre


« ... rentré de France le 3 juin, j'ai repris mon travail habituel assez vite. En saison des pluies je n'allais célébrer l'Eucharistie que le dimanche à cause des travaux des champs qui prennent les gens, y compris le dimanche quand les pluies ne permettent guère de cultiver. Ils doivent profiter du temps favorable. C'est la course entre la culture et l'herbe.
Depuis le début de décembre j'ai repris les messes le samedi après-midi. La saison des pluies partie timidement a finalement été assez abondante ... ce qui a donné pour finir une bonne récolte de sorgho, de petit mil et de maïs. Malheureusement il y a eu un trou fin septembre et début octobre, c'est peut-être pour cela que haricots et arachides n'ont guère donné.Tous mes voeux...
Père Pierre Prévot
Publié le 28/11/2009 par Alice.