Aller au contenu principal
Mercredi 13 novembre
Saint Brice
Evêque de Tours (✝ v. 444)

Mais qui est Etty Hillesum ?

Etty Hillesum ... C'est un nom que vous avez pu voir dans les annonces de la semaine depuis un certain temps déjà. En vous demandant peut-être qui - ou ce qui - se cachait derrière ce nom bizarre.

Donc, il serait grand temps de vous présenter Etty !
...

-->-->-->-->-->-->-->-->-->-->-->-->-->-->-->-->-->-->-->-->-->-->

... Etty Hillesum était néerlandaise et juive ; elle est décédée à l’âge de 29 ans dans le camp de concentration d’Auschwitz.
Elle nous a laissé des écrits qui montrent un cheminement humain et spirituel étonnant, un amour de l’Homme, de la vie et de Dieu, plus fort que la guerre et que la mort.

...

Logo

Le groupe de lecture et réflexion « Etty Hillesum »

Une fois par mois, le samedi après-midi de 15h à 17h, à la salle Jean Rodhain, un groupe de personnes (7 actuellement) se réunit pour lire un ouvrage écrit par Pierre Ferrière, prêtre et historien, et Isabelle Meeûs-Michiels, licenciée en sciences religieuses. Ce livre fait partie de la collection « Prier 15 jours avec… » et est consacré à Etty Hillesum.

Cet ouvrage se base sur le journal d’Etty :« Une vie bouleversée » suivi de « Lettres de Westerbork ».

En reprenant des extraits des écrits d’Etty, les auteurs ne proposent pas des « prières » au sens habituel du terme, mais des réflexions / méditations inspirées par les textes de la jeune femme, et le lecteur peut en tirer ses propres réflexions et s’en nourrir pour sa propre vie.

D’ailleurs le groupe laisse une large part de son temps à une réflexion personnelle, à dire comment les écrits d’Etty résonnent dans notre propre vie. Et bien sûr, si l’actualité de l’un ou de l’autre est bouleversée par un souci, une interrogation, ou un petit bonheur, le groupe est toujours à l’écoute, et permet à chacun de s’exprimer, d’être écouté, et entouré si nécessaire.

Le livre d’Etty va bientôt se refermer pour le groupe. Des pistes ont été lancées pour d’autres lectures, d’autres réflexions, qui nous parleront de l’Homme, de notre vie, de notre foi, de nos questionnements.

--> « Une vie bouleversée » suivi de « Lettres de Westerbork » : Éditions du Seuil, collection Points, 1995

— > « Prier 15 jours avec Etty Hillesum » : Editions Nouvelle Cité n° 91, 2004


Si vous avez envie de rejoindre ce groupe à la rentrée, vous pouvez adresser un mail à Elisabeth : xxx@xxx.xx

Rappel : le groupe se réunit une fois par mois, le samedi après-midi de 15h à 17h à la salle Jean Rodhain à Neufchâteau.

Première rencontre de la rentrée : Samedi 6 septembre 2014 ...


Questions aux lecteurs du groupe :

Que pensez-vous d’Etty Hillesum ?

—  une personnalité et une âme qui se sont trouvées dans un processus passionnant à connaître
—  une personnalité d’abord tourmentée par l’insatisfaction, mais qui finalement a pu combler ce vide dans la spiritualité et la foi
—  sa courte vie et le récit qu’elle en a fait sont extraordinaires
—  son cheminement spirituel dépasse la compréhension humaine
—  sa prière continuelle, en présence de Dieu, ne l’éloigne pas des siens : sa présence aux autres est présence à Dieu
—  dans des circonstances terribles et le plus grand dénuement, elle continue à rendre grâce pour toutes les choses de la vie : c’est admirable !
—  au milieu des brimades et des persécutions de son peuple, elle continue à affirmer que la vie est belle : mais comment est-ce possible ?
—  Etty Hillesum : une illuminée, une folle, une sainte ?

Et que vous apportent vos rencontres mensuelles ?

—  le sentiment d’avoir fait ensemble, lentement, dans un grand respect mutuel, quelques pas dans la compréhension d’Etty
—  chacun a su et pu révéler avec confiance des parts de soi-même
—  des liens se sont tissés dans le visible et l’invisible
—  un partage dans la simplicité et la confiance
—  avec le livre d’Etty en point de départ, nous avons pu exprimer simplement nos joies, nos peurs, nos actions de grâce
—  une lecture et un partage dans le respect des convictions et de la vie de chacun
—  nous faisons aussi un chemin de foi


En savoir un peu plus sur Etty :

Esther (Etty) Hillesum est née en 1914 d’un père professeur et d’une mère émigrée russe. Elle obtient une maîtrise en droit public en 1939. En 1941, suite à des moments dépressifs, elle entreprend une thérapie avec un psychologue juif allemand réfugié à Amsterdam. Celui-ci a eu une profonde influence psychologique et spirituelle sur la jeune femme. Etty parle de lui comme de “l’accoucheur de mon âme”.

De 1941 à 1943, Etty tient un journal intime qui sera publié au début des années 80 sous le titre de « Une vie bouleversée ». Cette publication sera suivie de celle des « Lettres de Westerbork »

Dans ce journal, la jeune femme parle de son évolution spirituelle qui, à travers la lecture, l'écriture et la prière, la rapproche de Dieu, jusqu'à l'abnégation la plus totale, tout en gardant, avec une admirable constance, son indéfectible amour de la vie, et sa foi inébranlable en l'Humain, alors même qu'elle le voit, jour après jour, accomplir des crimes odieux.

Elle relate la spirale inexorable des restrictions des droits et des persécutions qui amènent en masse les juifs néerlandais vers les camps de transit, puis vers la mort en déportation.

En août 1943, Etty arrive Westerbork, un camp de transit et de rassemblement réservé aux juifs. Elle y est affectée à l'enregistrement des arrivants et joue un rôle d'assistante sociale, de psychologue et de conseiller spirituel.

Dans les « Lettres de Westerbork » (publiés en 1982), écrites à ses amis d’Amsterdam, Etty nous livre un amour et une force intérieure surprenante. Elle porte un regard aigu sur le monde absurde du camp, troupe de victimes livrées à leurs bourreaux, mais aussi société humaine en miniature. Mais l'inestimable valeur de ces « Lettres de Westerbork » tient aussi à l'extraordinaire naturel, à la simplicité qui permet à Etty de passer sans transition de préoccupations quotidiennes à des élans d'amour et de compassion sublimes. Dans ces lettres, la joie jaillit soudain au milieu de ses descriptions de l'antichambre de l'enfer.

Au cœur de la Shoah, Etty Hillesum, que rien n'épargne pourtant, voue encore un amour indéfectible à la vie et renferme en elle une foi jamais démentie.

Le 7 septembre 1943, Etty est envoyée dans le camp d’Auschwitz avec sa famille. Elle y mourra le 30 novembre de la même année.

-------------------------------------------------------------------------

Pour en savoir encore plus sur Etty, visitez le site des amis d’Etty Hillesum : http://www.amisdettyhillesum.fr/

...
...
... DMB

Étiquettes
Publié le 05/07/2014 par Danielle Magnani Bogard.