Aller au contenu principal
Lundi 25 mars
Annonciation
L'annonciation à la Vierge Marie

Méditation : 2ème dim. de Carême - 21 février 2016

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 9,28b-36.

Environ huit jours après avoir prononcé ces paroles, Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il gravit la montagne pour prier.
Pendant qu’il priait, l’aspect de son visage devint autre, et son vêtement devint d’une blancheur éblouissante.
Voici que deux hommes s’entretenaient avec lui : c’étaient Moïse et Élie, apparus dans la gloire. Ils parlaient de son départ qui allait s’accomplir à Jérusalem.
Pierre et ses compagnons étaient accablés de sommeil ; mais, restant éveillés, ils virent la gloire de Jésus, et les deux hommes à ses côtés.

Logo

Ces derniers s’éloignaient de lui, quand Pierre dit à Jésus : « Maître, il est bon que nous soyons ici ! Faisons trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. » Il ne savait pas ce qu’il disait.
Pierre n’avait pas fini de parler, qu’une nuée survint et les couvrit de son ombre ; ils furent saisis de frayeur lorsqu’ils y pénétrèrent.
Et, de la nuée, une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi : écoutez-le ! »
Et pendant que la voix se faisait entendre, il n’y avait plus que Jésus, seul. Les disciples gardèrent le silence et, en ces jours-là, ils ne rapportèrentà personne rien de ce qu’ils avaient vu.


IL EST BON D'ÊTRE ICI

La Transfiguration, c'est comme un avant-goût de Pâques. Cette expérience fut accordée à trois disciples privilégiés de Jésus, en route vers Jérusalem où le Maître allait être mis à mort avant de ressusciter dans la gloire.
De même, quelques semaines avant la célébration pascale, la liturgie, en proposant ce récit aux candidats au baptême et à tous les chrétiens, leur suggère d'adopter l'attitude des disciples : « II est bon d'être ici », avec Jésus.

Pourtant, il y avait de quoi être troublé puisque Jésus venait d'annoncer sa passion et avait exhorté chacun à prendre sa croix pour le suivre. De même, pour les catéchumènes et les baptisés, la vie chrétienne est semée d'épreuves de toute sorte. Parfois, cependant, survient une éclaircie, souvent inattendue, qui redonne courage pour marcher à la suite de Jésus.

La Transfiguration le fut pour les disciples. Son rappel dans la liturgie peut le devenir pour tous ceux qui y participent. Elle est déjà comme une anticipation des apparitions du Christ à ses disciples après la résurrection : il est vivant !

Logo

Après le récit mystérieux où Dieu confirme à Abraham la possession de la terre promise (première lecture), saint Paul nous dit que notre citoyenneté est dans les cieux et que c'est déjà de là que nous pouvons porter un regard sur les événements de notre terre et les interpréter avec la lumière qui vient d'en-haut.
Alors, sans attendre le ciel, terre promise par excellence, nous pouvons déjà découvrir sur la terre où nous menons notre existence actuelle les merveilles de Dieu toujours à l'œuvre, et nous exclamer avec le psalmiste (Ps26) :
« J'en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur sur la terre des vivants. »

Publié le 14/02/2016 par Jean Pierre Grivel.