Aller au contenu principal
Lundi 29 novembre
Saint Sernin
ou Saturnin, martyr et évêque de Toulouse (IIIe siècle)

Pierre Petitfour écrit de Mingana, Congo

Pierre Petitfour en mission à Mingana (République Démocratique du Congo), envoie des nouvelles qui font état des joies et des difficultés de sa Mission :

" Que d'événements nous avons vécus en cette année 2011!
Notre communauté missionnaire est éphémère, en perpétuelle mutation. Nous devions être bientôt 6 et nous allons nous retrouver un bon moment à 3, aidés temporairement par différents "dépanneurs" (un abbé de Kasongo pour trois semaines autour de Noël, un confrère de Goma pour deux mois début 2012.)
En mars 2011 nous avons vécu le décès de notre confrère Hans Otto, mort subitement alors qu'il se trouvait en tournée à Kalola, notre paroisse voisine de + de 100 km. Quelle surprise d'apprendre sa mort un dimanche au cours des annonces à la fin de la messe ! Le Père Joseph n'y croyait pas. Lorsqu'il est parti au réseau pour téléphoner à nos supérieurs provinciaux, il recevait déjà des messages de condoléance. Nous avons ainsi été les derniers informés.
Hans Otto devait être remplacé par Giovanni mais ce dernier souffrant d'hernie discale a été réaffecté à Goma. Entre temps Tony, notre curé, a dû rentrer d'urgence en Suisse pour reprendre des soins suite à des contrôles médicaux à Kigali témoignant de la présence de nouvelles métastases...
Quant à Joseph il doit achever ses études à Nairobi en finalisant et soutenant son mémoire de fin d'études. Il sera absent au moins trois mois.

Que d'imprévus qui nous obligent à l'abandon, à faire confiance en Dieu qui travaille malgré tout. Car s'il n'était pas là à notre aide je ne sais comment nous ferions.
J'ai dû reprendre la suite de Hans Otto pour l'administration-gestion du Centre de santé de Mingana : occupation toute nouvelle pour moi, et inattendue. Il s'agit d'un centre de santé de référence avec médecin, 6 infirmiers(ères) et 7 assistant(e)s médico-sociaux. Il possède un dispensaire, un service d'hospitalisation et de chirurgie, une maternité, un laboratoire d'analyses, une pharmacie, un service d'échographie et ressemble à un petit hôpital sans l'être officiellement.
Hans avait encore des projets d'agrandissement mais qui sont restés au point mort. Je suis l'approvisionnement en médicaments et autres fournitures ainsi que la comptabilité. C'est à Bukavu que nous pouvons nous approvisionner en médicaments, fabriqués en Inde pour la plupart. Il faut ensuite affréter un avion pour Kipaka, notre paroisse voisine de 68 km. De là, une voiture appartenant à nos deux communautés de Kipaka et Mingana, finit l'acheminement des colis. S’ils sont peu nombreux, nous envoyons des cyclistes. Le transport des médicaments est donc très coûteux (l'avion facture 2,5 $ US par kg). Et notre stock connaît une forte rotation du fait que nous sommes affrontés à une épidémie de paludisme grave, compliqué d'anémie qui emporte de nombreux enfants dans toute la région de Kasongo : chaque jour arrivent au centre des enfants qu'il faut perfuser avec quinine et antibiotique et parfois transfuser. Beaucoup de décès car les gens tardent trop avant de venir.

Toutes les églises ont organisé une action œcuménique en priant chacune à la même heure pour la santé de tous les enfants. Pour notre église catholique, la prière a duré deux heures tant les enfants étaient nombreux pour recevoir l'huile des malades. Notre paroisse est sous le patronage de Sainte-Thérèse-de-Lisieux… Je lui confie tous ces enfants qui font partie, comme elle, des tout-petits aimés de Dieu. Comme Thérèse, je constate ma petitesse, mon impuissance devant les enjeux de notre paroisse qui me dépassent et me déstabilisent bien souvent. Et, comme elle, je reste confiant...

Le 25 septembre nous avons organisé à Mingana, trois ordinations de prêtres diocésains et une ordination diaconale : cérémonie bien passée, épargnée par la pluie, mais gros scandale du côté restauration car la vache (animal rare, voire inconnu ici) donnée comme cadeau par un député a fait l'objet de convoitises telles que beaucoup de viande a été dérobée par des membres du comité d'organisation et que beaucoup d'invités n'ont pas trouvé à manger. La population (des jeunes poussés par quelques leaders) a manifesté sa colère contre ces membres et surtout contre le vice-président du conseil paroissial dont la maison a subi des dégâts et qui est venu se réfugier dans notre maison...Lui-même a dû se retirer du conseil.
Les gens ont profité de cette affaire de viande (un cadeau empoisonné) pour régler des comptes ou laisser sortir leurs jalousies. Ce fut pour moi une nuit traumatisante. Nous n'avons pas pu réunir le comité pour faire l'évaluation des ordinations, sujet trop sensible. Je mentionnais un candidat député. Ce sera demain l'heure de vérité avec les élections pour un président et pour les députés nationaux. Nous vivons la fièvre électorale. Jusqu'à hier sont passés des candidats députés avec des promesses, des cadeaux. Les élèves sont en congé de circonstance.

Avec le centre de santé, je ne peux plus m'investir autant dans le suivi des animateurs de Caritas. Les défis sont nombreux pour passer d'un assistanat fortement enracinée dans les mœurs, à un minimum de participation des bénéficiaires : c'est ainsi que cette année l'école maternelle est tombée, les parents n'ayant pas jugé nécessaire de cotiser les 1500 francs congolais d'inscription demandés alors que l'an dernier avec la gratuité il y avait plus de trente enfants inscrits.
J'ai accompagné les animateurs pour l'animation de quelques sessions dans les différents secteurs de la paroisse ; ça m'a donné l'occasion de belles randonnées à vélo.
Deux après-midi par semaine, j'aime âtre à la bibliothèque pour accueillir les nombreux lecteurs, élèves et professeurs... Depuis que nous avons augmenté le nombre de livres correspondant au programme congolais, la fréquentation a tellement augmenté que la salle était devenue trop petite. Nous avons donc percé une porte dans un mur pour annexer à la bibliothèque une nouvelle salle de lecture. Grand merci pour les nouvelles de l'équipe de coopération missionnaire. Uni à vous par la prière. "

Pierre et la communauté missionnaire d'Afrique de Mingana .

(Pierre est en communauté à Mingana en R.D.C. mais la poste se trouva à Cyangugu au Rwanda)

Étiquettes
Publié le 12/01/2012 par Alice.