Aller au contenu principal
Dimanche 15 septembre
Notre-Dame des sept Douleurs
mémoire liturgique

Présentation

M. l'abbé Norbert Valentin

2008 : Jubilé de l'abbé Norbert Valentin

Dimanche 5 octobre 2008, s'est déroulée la fête pour l'unité de la Paroisse Notre-Dame de la Mortagne. Mais également la messe du jubilé de l'abbé Norbert Valentin.

C’est devant une large assemblée que la messe a été dite par Monseigneur Jean-Paul Mathieu et concélébrée par sept prêtres du secteur : les abbés Norbert Valentin, Robert Marchal, Robert Cuny, Gabriel Claudon, Olivier Bourion, Jean Rivot et Georges Fresse. Mgr l’évêque avait déjà célébré le matin la messe du jubilé de l'abbé Jean Didot à Padoux. Après un petit mot d'accueil du jubilaire, l'évêque remercia le prêtre. Car celui-ci lui a donné la possibilité de venir d'une manière officielle dans la paroisse.

L'abbé Valentin a eu une diversité pastorale remarquable et un ministère varié. A l'issue de cette célébration, un vin d'honneur a été offert par la paroisse. Que d'événements grands et petits, joyeux et douloureux vécus par le jubilaire depuis sa naissance, à La Bresse, en 1932, où son père était garçon boulanger et sa mère tisserande. « Très jeune, je voulais être prêtre ». C'est sur les conseils d'un prêtre qu'il entra au clergé diocésain.

C'est le mercredi 13 décembre 1944, en début d'après-midi qu'il est monté dans une remorque à destination du petit séminaire de Langres. Puis ce furent les séminaires de Martigny-les-Bains, Autrey et Saint-Dié.

C'est le samedi 24 mai 1958 qu'il a été ordonné prêtre par Mgr Brault. Tout en terminant son séminaire d'octobre à décembre, il a secondé l'abbé Cladidier, curé de Saint-Michel-sur-Meurthe ainsi que l'abbé Claude Mathieu qui devint vicaire à Plombières en 1959.

En paroisse, il a rejoint Plombières en tant que vicaire pour Noël 1958. A la Toussaint 70, c'était le départ pour rejoindre l'équipe d'Haréville-sous-Monfort. Le nombre de prêtres diminuant, il fut retiré de cette équipe pour assurer son ministère à Vrécourt avec Sauville, Blevaincourt, Robécourt et Rozière-sur-Mouzon pour annexes durant 9 ans. C'est à ce moment que sont décédés son père en 1977 et sa mère en 1980.

Puis, en 1981, il rejoint Provenchères-sur-Fave avec La Petite Fosse pour annexe, puis Lusse, six semaines plus tard et à partir de 1993, toutes les paroisses du canton. En 1996, direction Roville-aux-Chênes où il n'a pas eu de successeur…

[d’après L'Est Républicain | 08.10.2008]

Départ en retraite de l'abbé Norbert Valentin le 8/11/2015

Logo

Père Michel Groetz

Logo
Le dernier curé du secteur de Ménil sur Belvitte (1924-2008)

Michel Groetz est né le 13 décembre 1924 à Buhl, dans le Haut Rhin, d'une famille de 12 enfants, dont 6 ont donné leur vie à Dieu. Quatre garçons, dont l'un est devenu prêtre du diocèse de Strasbourg, le second, père mariste aux nouvelles Hébrides, tandis que les deux autres étaient entrés à la trappe de Notre-Dame des neiges, au diocèse de Vivier, dont Michel, qui y était entré à l'âge de 14 ans ! Les deux Trappistes durent quitter l'abbaye pour raison de santé. Frère Michel avait lui même été ordonné prêtre en 1949, assis sur une chaise, sur le conseil du médecin. Du côté des filles, deux religieuses chez les Sœurs du Bon pasteur d'Angers, dont sœur Marie- Béatrice toujours en vie : on n'était pas sourd aux appels du Seigneur dans la famille Groetz !
Après 25 ans de vie monastique, sur prescription médicale, Michel Groetz est exclaustré de Notre-Dame des Neiges, et il arrive dans les Vosges comme aumônier de la Maison de repos de Schmahlick en 1963. L'année suivante il devint auxiliaire à Contrexéville avant d'être nommé en septembre 1967, administrateur de Ménil sur Belvitte puis de Ste Barbe, puis de Nossoncourt. Il est incardiné au diocèse de St Dié en 1971.
L'abbé Michel Groetz jouissait de la confiance de ses confrères qui le proposeront à deux reprises comme doyen du doyenné de Rambervillers.
A la formation de la paroisse Notre-Dame de la Mortagne, il reste à votre service selon ses forces. Il est ainsi votre curé depuis plus de 40 ans, très attaché à ses paroissiens. Vous l'entouriez de votre affection : je remercie en particulier celles et ceux qui l'ont soutenu quand sa santé a continué à se dégrader, particulièrement Madame Coste qui l'a soigné jusqu'au bout. Vous avez ainsi pu apprécier sa gentillesse, son accueil toujours attentif, et son rayonnement spirituel auprès de vous, ses paroissiens, comme auprès de ses confrères.
Il était toujours Frère Michel, homme de prière, soucieux d'approfondissement : lors de ma visite chez lui, il y a près de deux ans, j'avais remarqué sa bibliothèque, avec des livres de philosophie, de psychologie et, bien sûr, de théologie : il les avait lus ! Ce jour là il m'avait accueilli, debout, avec ses deux cannes, malgré sa fatigue, à l'entrée de sa maison.
Au matin de pâques, la joie de la résurrection fut ternie : il a dû en urgence laisser ses paroissiens pour l'hôpital. Pour l'y avoir vu à deux reprises, j'ai constaté qu'il avait toute sa lucidité et son humour. Il ne se plaignait pas, il avait hâte de rentrer parmi les siens. Nous avions pu prier ensemble : prière simple mais intense. Plusieurs m'ont dit : " C'était un saint homme !" Je les crois.
le Père Abbé de Notre-Dame des Neiges et sa communauté nous assurent de leur prières pour frère Michel et pour ses paroissiens. Si l'abbaye n'avait été si éloignée, Dom Hugues aurait aimé venir nous rejoindre.
Dans notre prière, nous confions à Dieu notre frère Michel, et nous rendons grâces de l'avoir eu pour confrère dans notre diocèse. Que Dieu l'accueille dans la lumière de Pâques. Nul doute qu'il nous accompagnera dans notre intercession pour que votre paroisse et notre église tout entière poursuivent son témoignage rayonnant de foi pascale, qui donne sens à notre monde inquiet et montre le chemin de la vie.

+ Jean-Paul Mathieu, évêque de St Dié, aux obsèques à Ménil le 14 avril 2008


Adieu des paroissiens lu par M. Jean-Marie Euriat

Voici quelques lignes qui résument les activités de la paroisse de Ménil sur Belvitte (Anglemont, Bazien, Nossoncourt, Ste Barbe) animées sous la houlette du Père Groetz.
Après plus de quarante ans à nos côtés, notre curé vient de nous quitter.
Durant cette longue période et malgré son état de santé très fragile, il a su animer nos cinq villages et plus particulièrement Ménil du fait de la proximité de la salle paroissiale.
Il à organisé pendant plusieurs années des soirées théâtrales, animées par des groupes de jeunes et d'adultes du secteur, de nombreuses kermesses avec la participation de bénévoles des cinq villages, des voyages pour la chorale et les enfants de chœurs.
Il créa avec la société de musique de Schweinberg (village allemand dont le président Franz Buch vient de décéder il y a quelques jours) une sorte de jumelage et organisa à plusieurs reprises des rencontres soit à Ménil soit à Schweinberg. Nous avons fêté il y a quelques années ces vingt-cinq ans d'amitié.
On peut aussi évoquer les cérémonies annuelles pour la commémoration des combats de Ménil en août/septembre 1914 : messes qu'il n'aurait jamais manquées malgré son état de santé ... et également la chorale des cinq villages qui l'accompagne depuis plus de trente-cinq ans tous les dimanches et fêtes et à laquelle il tenait tant. Il disait d'ailleurs : "J'y tiens comme à la prunelle de mes yeux";
"Peuple de baptisés, marche vers ta lumière".
Pour conclure cette réflexion : oui M. le curé, vous entrez dans la lumière Sainte et Eternelle du Père. Durant votre vie terrestre vous étiez le pasteur, qui, avec cette grande sensibilité, avez conduit le troupeau, en nous indiquant la voie à suivre pour trouver le chemin du bercail. Parfois incompris, vous nous faisiez savoir que le jour viendra où il faudra que nous devenions, non pas des consommateurs d'église, mais des acteurs d'un monde en marche vers son salut, dans la plénitude de l'Esprit saint avec Jésus notre sauveur.
Merci, Père Groetz.

M. l'abbé Antoine Viry

Le 21/10/2012 à Roville aux Chênes

Logo

Logo

Nos villages, nos églises

Anglemont

Village de 179 habitants, Chapelle de 1908 dédiée, à la Vierge Marie. Il ny a pas d'église à Anglemont , voir Nossoncourt.


Logo

Bazien

Village de 89 habitants. Il ny a pas d'église à Bazien, voir Nossoncourt.

Clézentaine

Village de 226 habitants, Eglise dédiée à St Martin, à la sortie du village une chapelle construite en 1858 et restaurée en 1996.

Logo

Deinvillers
Village de 63 habitants, Eglise du XIX e siècle dédiée à St Dié. Cloche datée de 1760 classée "Monument historique"

Logo

Domptail

Village de 333 habitants, Eglise dédiée à Ste Céline. chapelle à l'entrée Ouest du village et monument dédié à la Vierge Marie en haut du village.

Logo

Doncières

Village de 156 habitants, Eglise du XVIII e siècle dédiée à St Cyriaque.

Logo

Fauconcourt

Village de 129 habitants, Eglise dédiée à St Remi.

Logo

Hardancourt

Village de 45 habitants. Il n'y a pas d'église, voir St Maurice sur Mortagne.

Logo

Ménarmont

Village de 49 habitants, Eglise du XIX e siècle dédiée à St Florent.

Logo

Moyemont

Village de 224 habitants, Eglise dédiée à St Pierre aux liens.

Logo

Ménil sur Belvitte

Village de 321 habitants, Eglise construite en 1873, détruite en août 1914, reconstruite et consacrée en 1929, elle est dédiée à St Maurice.
Voir également le Cimetière Militaire (Nécropole nationale) de 1914 et le monument dédié à Ste Jeanne d'Arc.
Logo

Logo

Logo



Nossoncourt

Village de 104 habitants, Eglise du XIX e siècle dédiée à St Martin.

Logo

Ortoncourt

Village de 82 habitants, Eglise datant de 1715, certaines parties classées "Monument historique", voir Wikipédia. Eglise dédiée à St Urbain.

Logo


Romont

Village de 362 habitants, Eglise dédiée à St Mathieu, son orgue de 1878 réalisé par Jacquot-Jeanpierre. La famille de Frédéric Chopin est originaire de Romont, voir le blason de Romont sur Wikipédia.

Logo

Roville aux Chênes

Village de 591 habitants, Eglise dédiée à St Remi. Siège de la paroisse "Notre Dame de la Mortagne.

Logo

Ste Barbe

Village de 285 habitants, Eglise dédiée à Ste Barbe.

Logo


St Genest

Village de 131 habitants, Eglise de 1829 dédiée à St Genest. Un pélérinage avait lieu à St Genest aux environs de Pâques,il dura jusqu'au début du XXe siècle. Voir Wikipédia.

Logo

St Maurice sur Mortagne

Village de 186 habitants, Eglise du XIX e siècle dédiée à St Maurice.

Logo


Saint Pierremont

Village de 166 habitants, Eglise dédiée à St Pierre.

Logo

Xaffévillers

Village de 152 habitants. Eglise du XIX e siècle dédiée à St Gengoult.

Logo