Aller au contenu principal
Lundi 29 novembre
Saint Sernin
ou Saturnin, martyr et évêque de Toulouse (IIIe siècle)

"Regard sur l'année" par Pierre Prévot

En juillet dernier le Père Pierre Prévot était des nôtres pour la rencontre missionnaire à Raon-l'Etape, de retour dans sa mission, il nous écrit du Monastère des Rédemptoristines de Kiri au Burkina :

Regard sur l'année.
On peut dire que cela a bien commencé. Durant la première semaine 2011 nous avons tenu un Chapitre à Fada et élu un nouveau Conseil vise-provincial : nous avons sauté le pas et choisi une direction entièrement africaine...

J'ai poursuivi les activités pastorales dans les mêmes villages... Dès le mois de mars ont commencé les travaux de la construction d'une chapelle dans le village de Tantiaka, à trente km de Fada. Pour un autre village j'avais fait une demande d'aide en Allemagne, j'ai attendu plus de deux ans une réponse que j'ai reçue : négative... C'est décevant !

Depuis le mois d'avril je savais ma nomination comme aumônier des Rédemptoristines de Kiri...Que dire de ma nouvelle vie. Mes grandes sœurs - elles ont été fondées en 1731, nous en 1732 - sont au nombre de 6 ou 7. Elles ont une concession qui était un grand verger de manguiers et il en reste beaucoup. Elles sont ici depuis 1997 en provenance de Diabo. Ce sont des cloîtrées et leur premier travail est la prière.
J’ai beaucoup de temps pour prier pour vous, et je n'y manque pas.
Elles font d'excellentes confitures que j'apprécie. Elles vendent aussi des fruits frais.

Bobo-Dioulasso est la deuxième ville du pays, de 700 à 800 mille habitants Il y a un centre ville avec pas mal de maisons à étage, mais ailleurs cela fait village tout est au ras du sol. Je m'y perds assez souvent! Le commerce envahit tout y compris les trottoirs. Il y a le chemin de fer Abidjan-Ouagadoudou, mais je n'ai pas encore vu de train...

La saison des pluies n'a pas été merveilleuse, un tiers des villages auraient une récolte déficitaire assez sérieuse. Au Niger c'est pire. Les débuts de la saison des pluies ont été hésitants, pluies insuffisantes, souvent les semis ont mal levé. Bref, une année difficile pour tout le Sahel.

Privilège de l'âge j'irai passer deux mois en France de mai à début juillet.
Bien fraternellement dans la joie du Christ.
Union de prières

Pierre Prévôt

Publié le 26/01/2012 par Alice.