Aller au contenu principal
Samedi 1 octobre
Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus
Thérèse de Lisieux, docteur de l'Église (✝ 1897)

Rencontre de la Fraternité Catholique des Personnes Malades et Handicapées

Le Bonheur de Servir.... c'est un bonheur à découvrir !

Dimanche 2 septembre , à la Maison Diocésaine, une soixantaine de personnes sont venues participer à la journée de rassemblement diocésain de la Fraternité Chrétienne des Personnes Malades et Handicapées.

Ce mouvement de laïcs est animé depuis 1945 par des personnes malades et handicapées. Il existe depuis 1953 dans le diocèse de Saint-Dié. « La maladie et le handicap ne sont pas des excuses pour nous débarrasser de la responsabilité de construire un monde meilleur » ( Luis Itamar ancien responsable d'Amérique Latine).

La responsable Claude Mansuy, dans son mot d'accueil, a remercié les personnes qui ont véhiculé les participants de tout le département. Puis elle a rappelé que faisant suite au thème de l'année dernière sur le bonheur, c'est celui du '' Bonheur de Servir '' qui a été retenu avec trois questions adressées à chacun dans la revue ''En Pleine Vie'' : Sommes-nous heureux de servir ? Quelle est ma manière de servir à la suite du Christ ? Est-ce que cela m'apporte du bonheur ?

Logo

Après un chant qui a servi pour la journée ''Peuple du Dieu Vivant'', Monsieur l'abbé Claude Durupt, prêtre et vicaire général, qui a préparé la rencontre avec les membres de l'équipe diocésaine a rendu cette journée riche et tonique . Voici quelques extraits de son intervention :" Nous avons tous une force intérieure, car nous sommes aimés de Dieu ; nous avons à apprendre à changer notre regard, nous avons à faire une désintoxication mentale pour apprendre à penser positif, apprendre à construire sa vie au lieu de la subir. Ce n'est pas un bonheur artificiel, c'est un bonheur à découvrir. Le bonheur, une joie en face d'une vie. Le Seigneur nous appelle à bâtir. Accueillir Dieu dans sa vie, c'est se mettre debout. Il n'y a pas de "petit" service : pour la fleur, la petite goutte de rosée est aussi importante que l'averse orageuse. Le bonheur de servir est une manière de faire fleurir notre baptême.

Après la matinée intense en témoignages de vie et de foi , le repas pris en commun a été l'occasion de se retrouver ou de faire connaissance.
Hélène, jeune étudiante, qui a fait un voyage d'immersion en Août au Burkina Faso, nous a présenté au moyen d'un diaporama la vie au Burkina avec toutes ses richesses d'accueil; malgré les difficultés matérielles, les personnes rencontrées témoignent d'un réel bonheur de vivre.

La journée s'est conclue avec une célébration eucharistique, à l'issue de laquelle les participants ont échangé un message d'espoir : le vrai bonheur est de se donner aux autres.
Claude Mansuy

Publié le 11/09/2012 par Paulette Vuidel.