Aller au contenu principal
Lundi 29 novembre
Saint Sernin
ou Saturnin, martyr et évêque de Toulouse (IIIe siècle)

Sœur Colette Simonin, au coeur de la Côte d'Ivoire

Je ne vous donne pas souvent des nouvelles pour plusieurs raisons : le service de la poste a été complètement perturbé par la situation de crise prolongée qu'a connue le pays ces dernières années, les connexions par internet étaient très mauvaises, voire impossibles à certains moments... Actuellement cela a l'air d'aller un peu mieux...
La situation politique et sociale en Côte d'Ivoire n'est pas encore totalement rétablie, même si les médias et le pouvoir en place veulent en donner une image rassurante quelque peu forcée. Ce qui est préoccupant, c'est la pauvreté des gens, le chômage des jeunes, le manque de débouchées, les routes trop dégradées qui ne rendent pas les communications faciles.

Malgré une rentrée qui traîne en longueur (actuellement il n'y a que certaines écoles primaires qui ont repris les cours, ainsi que les seules classes de terminales et de troisièmes dans l'enseignement public), la communauté essaie d'assurer les services qu'elle peut. La bibliothèque des jeunes est ouverte, l'alphabétisation a repris depuis quinze jours, l'atelier d'apprentissage informatique fonctionne à nouveau, animé par nos deux sœurs vietnamiennes : Sœur Maria et Sœur Lucie.
Sœur Evelyne est toujours active auprès des familles d'enfants handicapés pour aider à les appareiller, grâce à l'aide d'une ONG internationale, la Fondation Liliane.
Le centre d'accueil pour les malades mentaux n'a jamais chômé malgré les difficultés d'approvisionnement en vivres et en médicaments.

Nous venons d'ouvrir un noviciat et un postulat l'a précédé d'un an. Nous avons trois jeunes ivoiriennes qui se préparent à devenir, dans deux ou trois ans, les premières sœurs de la Providence ivoirienne. Tout arrive, c'est une grande espérance pour nous. Accompagnez-nous de vos prières, parce que vous imaginez bien que ce n'est pas sans problème !

... Avec toute mon amitié et ma reconnaissance, très unie à vous.

Sœur Colette SIMONIN

Publié le 12/01/2012 par Alice.