Aller au contenu principal
Jeudi 21 octobre
Sainte Céline
mère de saint Remi de Reims (Ve siècle)

Michel Petitdemange (Économe diocésain)

Michel Petitdemange - économe diocésain

L'Église agit grâce à vos dons.

Logo
Merci à tous ceux qui ont soutenu en 2005 l'action de l'Église par leurs dons. Malgré un millier de donateurs en moins, votre générosité a permis d'obtenir le même montant en 2005 qu'en 2004.

Nous comptons encore sur votre soutien en 2006 et nous appelons surtout de nouveaux donateurs à participer à la campagne 2006.

L'Église joue un rôle important dans la vie de la société d'aujourd'hui, elle vit son engagement dans la simplicité mais aussi dans la durée et elle a donc besoin de vous pour continuer son œuvre.

Pour tous ceux qui pourront et voudront donner, recevez nos plus vifs et sincères remerciements.

Michel Petitdemange Économe du diocèse.

Le denier de l'Église est la collecte principale de l'Église Catholique pour financer la rémunération des personnes qui s'engagent à son service.
Au 31 décembre 2005, 168 prêtres, 19 religieuses et 24 laïcs ont bénéficié de cette collecte.

Le denier de l'Église permet de subvenir aux besoins de la vie matérielle des prêtres, de leur formation au séminaire jusqu'à leur fin de vie. Les religieuses apportent aussi leur concours à l'Église.

En contrepartie leurs communautés religieuses reçoivent une indemnité. Les laïcs perçoivent un salaire pendant la durée de leur mission. Évidemment le denier de l'Église doit payer pour tous des charges sociales.
Un prêtre de moins de 65 ans reçoit par mois un traitement net de 560 euros.

Ce montant est diminué de la pension de retraite pour les prêtres de plus de 65 ans, soit environ 240 euros par mois. Les religieuses ont une indemnité proche des prêtres.

Un salarié laïc a une rémunération nette moyenne d'environ 1 050 euros par mois pour un emploi à temps plein.

Publié le 14/01/2007 par Admin.