Aller au contenu principal
Vendredi 19 août
Saint Jean Eudes
fondateur des Eudistes et de l'Institut Notre-Dame de Charité (✝ 1680)

Soeur Marie-Josèphe

LES TRAVAILLEUSES MISSIONNAIRES

La Famille Missionnaire Donum Dei a été fondée le 11 février 1950, dans la banlieue parisienne (Saint-Denis) par un prêtre français, l'Abbé Marcel Roussel-Galle, né en 1910 dans un petit village de Franche Comté. Il est décédé le 22 février 1984 à Rome, après avoir conduit notre petite famille au Carmel.

Le souci missionnaire a brûlé bien vite le cœur de notre Fondateur. Il voulait aller à la rencontre des plus éloignés de l'Église. Très tôt fasciné par Thérèse de l'Enfant Jésus, bouleversé par les écrits du Père Godin (France, pays de mission ?), il commence la mission à Paris avec le Cardinal Suhard.

Marqué profondément par le chapitre 4 de Saint Jean, il donne comme idéal à ses premières missionnaires : reproduire le Christ au puits de Jacob.
Comme Lui, aller redire à toutes celles qui gaspillent leur amour: "Si tu savais le don de Dieu" et leur révéler la Femme parfaite, l'Immaculée.
Pour cela il souhaite que l'on pénètre tous les milieux de travail: hôpitaux, lycées, maisons d'accueil, restaurants, crèches, etc.

Pour être dans la lumière de Marie, missionnaires par notre travail, il nous donne 1e nom de Travailleuses Missionnaires de l'Immaculée.

Dès les débuts de la Fondation, le père Roussel donne comme modèles à ses filles spirituelles, Thérèse de Lisieux et Jeanne d'Arc.

En 1948, il écrit dans sa revue naissante: Dans le Sillon Missionnaire, un article :Va, fille de Dieu, va !
Et en 1965, "Si les TM cherchent leur formation spirituelle à travers les œuvres de Saint François de Sales, à travers les manuscrits de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus qui leur dit comment vivre d'amour, c'est afin de mieux s'élancer sur les traces de Jeanne d'Arc, la vierge de Domremy, Jeanne qui, par ses paroles et ses exemples, les invite à porter un témoignage en plein monde."
Tout au long de sa vie, le Fondateur aimait venir prier au pays de Jeanne, et confier des intentions de prière au Carmel de Domremy.

En décembre 1997, Mgr Paul Marie Guillaume, ici présent, écrivait au Conseil de Direction à Rome: "Je vous invite avec beaucoup de confiance à venir prendre la suite des Carmélites, à l'ombre de Sainte Jeanne d'Arc et de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus. Puisse la Vierge Marie nous aider à travailler ensemble pour la mission universelle de l'Église."
Et depuis le début de l'année 1998, grâce à sa bonté, et à celle des Carmélites, nos jeunes sœurs, futures TM des cinq continents, ont aujourd'hui la possibilité de vivre leur première année de formation auprès de Jeanne où elles apprennent à écouter la voix de Dieu à travers la prière, le silence, la vie de Famille Internationale.

Et en ce 24 mai 2003, c'est l'inauguration de l'Accueil des Pèlerins. Nous sommes très reconnaissantes envers Monseigneur, car ce lieu d'accueil va permettre aux TM de vivre leur vocation de Carmélites dans le monde, à travers leur devoir d'état quotidien et en cultivant un esprit missionnaire à l'exemple de Thérèse de Lisieux, mais aussi à l'exemple de Jeanne, en étant missionnaires par le contact direct avec tous ceux qui viendront.

A la suite de Jeanne, elles pourront témoigner de leur joie profonde de rester vierges toute leur vie pour le Christ.
En vivant chaque jour au contact de leurs sœurs de couleur, elles donneront aussi témoignage de la charité du Christ.

Publié le 01/12/2006 par Admin.