Aller au contenu principal
Mercredi 22 septembre
Saint Maurice
et ses compagnons de la légion thébéenne (✝ v. 287)

Colloque : Patrimoine religieux en question

le Programme
L'institut Supérieur d’Étude des Religions et de la Laïcité (ISERL) organise le jeudi 1er décembre 2011, un colloque consacré au Patrimoine religieux.

Logo
A l'aube du XXIe siècle, le patrimoine religieux pose questions. La baisse de fréquentation des églises et du nombre de prêtres amènent les élus propriétaires, le clergé, affectataire ou propriétaire, à se positionner sur le devenir de certains lieux de culte. En même temps, les réformes liturgiques du siècle dernier et l'évolution de la société où la laïcité est grandissante ont fait perdre, même aux chrétiens, le sens de certains objets et pratiques. Aujourd'hui plusieurs diocèses français souhaitent recenser ce patrimoine voire, comme le diocèse de Saint-Dié, en faire un outil catéchétique proposé à tous, croyants et non-croyants. Dans leurs missions d'inventaire, ses services travaillent avec les services de l’État, des régions ou des départements. Ailleurs, ce sont des musées d'art sacré qui donnent au petit patrimoine une nouvelle dimension.
Les mêmes questions se posent pour les autres confessions Pensons simplement à l’Église réformée et au culte juif. Leur patrimoine fait, pour une bonne part, partie de la mémoire et du patrimoine identitaire d'une région. La redécouverte du patrimoine juif en Alsace et en Lorraine, ou du patrimoine protestant dans les Cévennes par exemple amènent à s'interroger sur les motivations de telles opérations. Participent-elles d'une quête d'identité régionaliste ou communautaire ou sont-elles menées avec un but avoué (ou non-avoué) de se démarquer touristiquement en proposant aux visiteurs de découvrir un patrimoine original ?
Les cultes installés plus récemment sont confrontés aux mêmes interrogations. La construction de mosquées ou de salles de prière pour les nouveaux groupes religieux, la création de temples bouddhistes en France sont trop souvent l'objet de débats. Mais ils sont aussi des lieux qui attirent l?attention et les demandes de visite sont nombreuses.
Aborder la notion de patrimoine religieux dans la France d'aujourd'hui, c'est s'interroger sur son histoire. Les périodes de bouleversements religieux ou sociaux, les réformes religieuses ou les nouveaux besoins de la société ont aussi amené en France et hors de France de profonds changements dans le rapport au patrimoine religieux immobilier certes mais aussi mobilier. Dans ce domaine les a-priori ont la « vie dure ». Comment expliquer autrement une contradiction bien française : une société qui affirme sa laïcité mais qui a du mal à envisager la destruction d?une église de village ou sa transformation en bâtiment privé.

Pour le chercheur et la société les questions sont multiples :

  • Assiste-t-on à une sécularisation des patrimoines religieux ?
  • Peut-on opérer une requalification de ce patrimoine ?

Les exemples sont nombreux de ces évolutions. Pensons simplement au patrimoine baroque, longtemps négligé puis devenu un fleuron touristique de la Savoie.

le Programme

Organisé par l'Institut Supérieur d’Études sur les Religions et la Laïcité des universités Lyon 2 et Lyon 3, ce colloque se déroulera le 1er décembre 2011 à Lyon. Une seconde journée sera programmée en 2012. Une publication est envisagée.
9 h - 12 h
Introduction par C Faltrauer
L. Obadia, professeur Lyon
Le patrimoine immobilier des religions comme site « politique » : historicité, intégration et visibilité des religions au prisme de leurs édifices cultuels en France (christianisme, islam, judaïsme, bouddhisme
A Formerod, chercheur au CNRS, Strasbourg La patrimonialisation des édifices du culte, quel rôle du droit ?
B Berthod, conservateur musée de Fourvière, Lyon La position du Saint-Siège sur le patrimoine religieux en déshérence, directives et encouragements aux évêques
F-X Verger, administrateur de Cluny et du château de Ferney Administrer un monument historique religieux aujourd'hui

è 14 h – 17 h
H Guggenbuhl, vice-président Fondation du Patrimoine L'action de la Fondation du patrimoine et son action en faveur du patrimoine juif
M Rolinet, architecte Construire un lieu de culte aujourd'hui, enjeux et perspectives
M Bauer, doctorant en histoire moderne, Lyon 2 Tourisme en milieu religieux, le croisement de l'offre et de la demande C Faltrauer, chargé du patrimoine culturel, Service d'Art sacré du diocèse de Saint-Dié L'action des Services diocésains d'Art sacré
F Jagou, Ecole française d'Extrême-Orient, Paris Les monastères bouddhiques à Taïwan, lieux de culte ou centres de formation universitaires ?

Retour Haut de page

Publié le 29/11/2011 par Christophe CHEVARDÉ.