Aller au contenu principal
Mardi 16 août
Saint Armel
fondateur de l'abbaye de Plouarzel en Bretagne (✝ 570)

Servir en aumônerie scolaire : gros plan sur un parcours au milieu des jeunes

Dans quelques semaines la rentrée en aumônerie scolaire sera à l'ordre du jour sur la Paroisse Notre-Dame des Sources avec quelques changements du côté des animatrices. En effet, Simone Couval quitte ce service avec un petit pincement au cœur mais avec l'immense bonheur d'avoir tant appris.

Retour sur son parcours

« C'était à la fin des années 60 » nous dira Simone, « après la promulgation du Concile Vatican II, nous étions en pleine réforme catéchétique. Beaucoup de femmes allaient alors être appelées pour donner aux enfants des cours de catéchèse… »
Et... ce fut son cas.

Logo

Déjà engagée au sein de l'A.C.G.F., mouvement au sein duquel elle restera 25 ans, devenant responsable d'équipes de la "Zone Montagne", elle avait acquis des bases solides, sur lesquelles elles pouvaient compter, et qui lui permettent encore aujourd'hui d'avancer et de servir l'Église.

« J'ai été alors appelée par le curé de la paroisse de Saint-Nabord, puisque nous habitions là-bas à l'époque, et avec d'autres personnes je me suis mise en route pour faire le caté. à des enfants de CE et CM. Les prêtres mettaient en place la réforme, c’était un immense travail pour eux au niveau du diocèse. »

Puis ce fut l’installation à Plombières en 1971, Simone œuvrera aussitôt sur la Paroisse et à l’école Sainte Élisabeth. En 1975, avec l’Abbé Marcel Claudel, elle s’engagera auprès des jeunes de 4e et 5e, puis vers 1990 assurera la responsabilité de l’aumônerie du collège en lien avec le district de Remiremont qui regroupe 12 aumôneries scolaires.

« En tant que responsable d’aumônerie, j’avais reçu une lettre de mission bénévole de Mgr Guillaume. Mère au foyer, j’ai pu suivre pendant toutes ces années les formations nécessaires, pour remplir cette responsabilité, cette mission d’Église. Aujourd’hui, je remercie tous ceux avec qui j’ai marché en catéchèse, en aumônerie, les jeunes qui m’ont tant appris et m’ont permis aussi de me remettre en cause, les parents par leur soutien, leur aide, les équipes et les prêtres pour tout ce qu’ils m’ont appris, pour leur patience, leur écoute, leur accompagnement. »

Pour Simone, ce qui a compté pendant toutes ces années auprès des jeunes c’est de leur faire connaître Jésus venu bousculer nos vies, de leur faire comprendre que Dieu est Dieu unique mais est là pour tout le monde, et à la lumière de l’Évangile leur faire découvrir quelle place Jésus-Christ a dans leur vie.

Logo

« Ce qui fut important pour moi, c’est de faire un bout de chemin avec tous ces jeunes tous différents les uns des autres mais qui ont chacun tellement de richesses. Leur montrer qu’ils sont eux-mêmes l’Église.
J’ai aimé leur rappeler souvent des phrases d’Évangile comme « Quand deux ou trois personnes sont rassemblées en mon nom, je suis au milieu d’elles ; Aimez-vous les uns les autres, comme Dieu vous a aimés, Allez n'ayez pas peur…..» afin qu’ils prennent conscience que Jésus-Christ est présent là où l’on est.
»

À présent, Simone n’oubliera pas tout ce chemin parcouru et elle continuera dans sa nouvelle mission au sein de la Pastorale des Funérailles « à agir avec sa foi. »

Étiquettes
Publié le 22/08/2012 par plombieres.