Aller au contenu principal
Lundi 29 novembre
Saint Sernin
ou Saturnin, martyr et évêque de Toulouse (IIIe siècle)

Delphine et Mathieu en Centrafrique

Logo
Delphine & Matthieu MERMET sont partis en coopération avec la Délégation Catholique pour la Coopération (DCC) pour vivre une expérience au service des autres avant de véritablement s’installer, fonder une famille, et se lancer dans des carrières professionnelles. Un projet qu'ils ont muri depuis quelques années, à la suite d’une expérience humanitaire déterminante en Inde, lorsque ils étaient encore étudiants. Ils avaient besoin d’un projet plus long, plus concret, où ils pourraient véritablement prendre le temps de s'immerger dans une autre culture, créer de réelles relations avec les locaux…

La DCC leur a proposé de passer deux ans en Centrafrique, en tant que gérante de librairie pour Delphine, et gestionnaire de garage pour Matthieu, à Bambari. Delphine s’occupe de relancer la librairie/papeterie de la ville qui est également l’unique de tout l’est du pays. Son travail consiste à gérer le personnel, trouver des fournisseurs et des solutions d’acheminement depuis l’étranger …L’objectif étant de redonner accès aux livres et à la culture à la population malgré un pouvoir d’achat très faible. Matthieu doit également relancer un garage qui était à l’abandon depuis 6 ans. Ce garage diocésain a pour vocation essentielle d’entretenir les véhicules du diocèse. Ce sont aujourd’hui les chauffeurs qui se chargent de ces tâches, et le diocèse fait parfois appel ponctuellement à des mécaniciens spécialisés pour des réparations spécifiques. Matthieu s’occupe d’abord de trouver des fonds, auprès de bailleurs européens, pour rééquiper le garage et lui permettre d’être fonctionnel, éventuellement réhabiliter les locaux, réorganiser, redynamiser, et créer un centre d’apprentissage en mécanique pour les jeunes de Bambari à la recherche d’une formation professionnelle.

Extraits de leur lettre de Mai 2009 :

L’évènement majeur de ces deux derniers mois a été la venue de Choups, Katie et Kévin, trois amis de France… Nous avons profité de leurs 15 jours de visite pour changer de regard sur le pays et faire un peu de tourisme. "Interview flash" :

La Centrafrique sous 13 aspects, de Choups, Katie et Kévin… Des couleurs ? Le vert, très « out of africa », le rouge de la terre et des coups de soleil…

Des odeurs ? Celle du manioc en train de sécher, de la viande bouccanée, ou des mangues qui pourrissent à terre… Des matières ? L’or, le cuir pour l’atelier de Bambari, l’ébène avec les sculptures le long des routes, l’eau…

Des saveurs ? Les mangues, les salades d’avocat, les beignets de manioc, les beignets à l’ananas ☺, le Tartina (le nutella local), le boa (c’est bon !)

Des animaux ? Les moustiques, les hippopotames (même invisibles !), les singes, les mantes religieuses

Des sons ? Les oiseux la nuit, la pluie battante, Kévin qui parle Des personnages ? Soeur Yvette de Bria (Mamie Yvette !), l’abbé Charles

Des sentiments ? Apaisement, fascination, joie

Des frayeurs ? Les mendiants qui nous touchent par derrière, les pygmées avec leurs dents pointues…

Des plaisirs ? Les milk-shake coco de Bangui, les douches froides, l’exploration d’une nouvelle promenade autour de Bambari…

Des moments ? Les femmes qui se mettent à chanter et à danser au marché, la baignade aux chutes de Boali, les mines d’or…

Extraits culturels de leur lettre de mars 2009 :

Les habitudes perdues Quelques habitudes françaises que l’on a perdues, en vrac Les croissants et pains au chocolat du dimanche matin…Sortir une tablette de chocolat devant la télévision, une série américaine de TF1, France 2 ou M6 de préférence…Prendre le métro…Appeler des amis pour se faire une soirée ou un ciné…Prendre une douche chaude… Payer par chèque, par CB…

Les habitudes centrafricaines que l’on a prises Le nettoyage des bougies du filtre à eau toutes les semaines… Mettre la lampe solaire tous les matins à la fenêtre pour la recharger pour la soirée… Mouliner toutes les semaines nos deux lampes de poches à dynamos… Laver à la main, chaque semaine !... Demander « ça va ? » à tout bout de champ… Répondre « Merci » à bonjour… Aller aux toilettes le soir avec la frontale… Arroser le potager tous les soirs à 16h30, quand ilfait encore jour mais que la chaleur est retombée…

Deux petits moments centrafricains extraordinaires Le Centrafrique est un « pays à animaux »… On peut y croiser un certain nombre de bêbêtes très étranges, de l’éléphant aux fourmis en passant par les antilopes... Et les plus belles ne sont pas forcément les plus grosses ! Par exemple au début de la saison sèche, lorsque le soleil se couche, on peut apercevoir des champs qui scintillent ! Ce sont des millions de lucioles qui se donnent rendez-vous. Le spectacle est véritablement splendide ! Tous les midis, la table nous appelle. Pas seulement car nos ventres crient famine… Mais aussi la curiosité de savoir ce que le cuisinier nous a concocté. Et nous avons parfois de très bonnes surprises ! Une belle surprise est par exemple d’avoir de la crème de corossol bien fraîche en dessert ! Un vrai régal…

Ecrire à Delphine et Matthieu

Publié le 07/03/2009 par Christophe CHEVARDÉ.